Friday, September 30, 2016

Le monde de Sophie - Partie 4

Portrait de Galileo Galilei par Giusto Sustermans en 1636


Partie IV. La Renaissance

La Renaissance est un mouvement de renouveau culturel à la fin du quatorzième siècle. Elle vit le jour en Italie du Nord, mais s'étendit rapidement durant le quinzième et le seizième siècle. De nouveau, l'art et la culture de l'Antiquité renaissent. Durant cette époque, les Européens deviennent mieux armés, comparés aux cultures américaine et asiatique. L’utilisation de la boussole facilita la navigation et encouragea de grandes découvertes. L’invention de l'imprimerie a contribué à faire perdre à l'Église son vieux monopole de détenteur du savoir. Sur le plan économique, cette époque est caractérisée par le rôle joué par les banques, la libre circulation de l’argent et le passage d'une économie familiale à une économie monétaire. Les bourgeois de la Renaissance se sont détachés du pouvoir des seigneurs féodaux et de l'Église. Aussi, la culture grecque fut redécouverte grâce aux arabes en Espagne et la culture byzantine dans l'est de l'Europe. On assista dans tous les domaines à un épanouissement exceptionnel de l'art, l'architecture, la littérature, la musique, la philosophie et la science. Il y eut aussi sous la Renaissance un mouvement « anti-Renaissance » mené par l'Église et l'État qui accusaient les humanistes de la Renaissance d’hérétiques et brûlaient ce qu’ils appelaient les sorcières. D’une autre part, l'humanisme de la renaissance a connu une sombre face à savoir les guerres de Religion et  la violente conquête de l'Amérique.

Ci-dessous sont détaillées les principales idées de la Renaissance :


Une nouvelle conception de l’homme

Détails
Commentaires
L'homme est considéré grand, précieux et unique. La Renaissance met plus l'accent sur l’individualisme.
Contrairement aux idées du Moyen Âge qui ne voyait en l'homme qu'un pécheur.


Une nouvelle façon de vivre

Détails
Commentaires
La nouvelle conception de l'homme conduisit à une toute nouvelle façon de vivre. Ainsi, le rôle de l'homme n’est pas seulement servir Dieu par la prière et la méditation. L'homme pouvait s'épanouir en toute liberté et ses capacités n’ont  plus limites.
L’homme de la Renaissance s'intéresse à tout ce qui a trait à la vie, l'art ou la science.


Une nouvelle conception de la nature : le panthéisme

Détails
Commentaires
Pour l’Homme de la renaissance, la vie sur terre n’est plus une préparation à la vie éternelle, ce qui a influencé radicalement ses rapports avec le monde physique.
Pour lui, la nature est qualifié de divine et  Dieu existait dans la création.
Puisque Dieu était infini, il devait pouvoir être partout. On a appelé cette conception le panthéisme.


Une nouvelle méthode scientifique
« Mesure ce qui est mesurable et rends mesurable ce qui ne peut pas être mesuré ».
Galilée

Détails
Commentaires
Alors que le Moyen Âge avait toujours jugé de mal et sanctionnait la  puissance de la raison. Les scientifiques de la Renaissance réclamaient que chaque observation de la nature devait être soumise à la perception des sens, à l’expérience et à l’expérimentation. C'est ce qu'on appelle la méthode empirique.
Galilée, l'un des plus grands scientifiques du seizième siècle a dit : « la nature est écrite dans un langage mathématique ».
Dès lors, la nature devient un outil au service de l’homme. Cette méthode a permis une révolution technique.
Le progrès technique est une arme à double tranchants : le mauvais usage de la technique est à l'origine des machines à filer et du chômage, des médicaments et des nouvelles maladies, de la culture intensive et de l'appauvrissement des terres, de l'électroménager, machines à laver et autres réfrigérateurs, mais aussi de la pollution et des problèmes de déchets.


Une  nouvelle représentation du monde
« Le savoir est le pouvoir ».
Le philosophe anglais Francis Bacon

Détails
Commentaires
En 1543, un astronome polonais du nom de Nicolas Copernic prétendait que ce n'était pas le Soleil qui tournait autour de la Terre, mais le contraire. Contrairement à la croyance répandue durant tout le Moyen âge qui considère la terre comme le centre du monde et tous les corps célestes tournent autour d’elle.
La nouvelle représentation du monde fut un choc terrible comme c’était le cas aussi pour la théorie de Darwin plus tard quand il démontra que l'homme descendait des animaux. Dans les deux cas, l'homme perdait son statut de privilégié au sein de la Création et l'Église s’est ardemment opposé à ces découvertes en vain.
Copernic croyait aussi que la Terre et les autres planètes décrivaient des cercles autour du Soleil.
De nos jours, on sait que le Soleil n'est qu'une étoile parmi une multitude d'étoiles et que toutes les étoiles autour de nous ne forment qu'une galaxie parmi des milliards d'autres galaxies.
Johannes Kepler a prouvé que les planètes décrivent des ellipses, que la vitesse des planètes augmente au fur et à mesure que celles-ci se rapprochent du Soleil, et diminuent lorsqu'elles s'en éloignent, et a affirmé que l'univers est régi par les mêmes lois physiques. Kepler pensait aussi que le mouvement des marées, dépendait d'une force exercée par la Lune contrairement à Galilée qui nia ce dernier point.
Contrairement à Copernic qui croyait que la Terre et les autres planètes décrivaient des cercles autour du Soleil
Galilée, mit en évidence que sur la lune il y avait des montagnes et des vallées.
Il découvrit aussi que la planète Jupiter avait quatre lunes.
Il est le premier à formuler ce qu'on a appelé la loi de l'inertie.
La loi de l'inertie: « La vitesse originelle d'un corps céleste se maintiendra très exactement tant que les causes extérieures d'accélération ou de ralentissement n'interviennent pas. »

Isaac Newton vécut de 1642 à 1727 Newton formula la loi de la gravitation universelle. Newton a pu décrire le mouvement des planètes autour du Soleil, et s'est servi de la dynamique de Galilée pour expliquer pourquoi il est ainsi. Newton démontra que ces mêmes lois régissent tout l'univers.
Il considérait en effet les lois physiques comme la preuve de la puissance de Dieu.
La loi de la gravitation universelle : « chaque corps attire un autre corps avec une force qui est proportionnelle à la masse des corps et inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare. »
Toutes les planètes décrivent autour du Soleil des ellipses qui sont le résultat de deux mouvements différents : le premier mouvement en ligne droite est celui qu'elles ont reçu lors de la formation du système solaire, et le deuxième est la conséquence de l'attraction universelle.


Une nouvelle relation à Dieu

Détails
Commentaires
Au fur et à mesure que la philosophie et la science se détachèrent de la religion, la relation à l'Église comme organisation s'effaça devant la relation personnelle de chacun à Dieu.
Le fameux réformateur Luther a refusé de payer les indulgences.
Cela fut une étape essentielle pour ce qu'on a appelé la Réforme. la Bible fut traduite de l'hébreu et du grec en langue populaire.
Selon Luther, l'homme n'avait plus besoin de l'Église comme intermédiaire pour obtenir le pardon de Dieu. Les prêtres, selon lui, ne jouissaient pas d'une relation privilégiée avec Dieu. Il était persuadé que l'homme n'obtenait pas son pardon en observant des rituels religieux. Pour lui c’est la foi seule qui pourra le faire.


N.B : Je tiens à préciser que dans tous les résumés que j’ai faits des différentes parties du roman, je faisais abstraction des avis et des croyances de l’auteur. Ce qui m’importait dans cette lecture c’était explorer l’histoire de la philosophie occidentale d’une manière très rapide, vulgarisée et amusante en gardant à l’esprit que c’est un récit subjectif de l’Histoire. Je suis en mesure de juger que c’est une lecture très enrichissante mais en même temps nécessite des lectures supplémentaires approfondies dans les livres de référence. Bref, je pense qu’on pourrait considérer le roman comme étant un cours d’initiation à l’histoire de la philosophie occidentale primé par la subjectivité habituelle d’un professeur.



A suivre …


Rachida KHTIRA

Software Engineer at the Moroccan Ministry of Finance.
Interests: Reading, travel and social activities.

No comments:

Post a Comment